La vie de Lexy·Voyage

Lexy sur les routes !

Hola mes p’tits choux ! 🙂 

Je sais, ça fait une éternité que je dois vous narrer mes aventures et vous parler plus en détail de ce fameux voyage dont je ne cessais de mentionner au fur et à mesure de mes articles. Puis pouf, disparition totale de la blogosphère. Car le pas avait été franchi, sac sur le dos, tout le barda dedans, chaussures de rando aux pieds et vogue l’aventure !

Concrètement, je suis partie le jour de la rentrée, date symbolique pour moi, un nouveau départ, une nouvelle rentrée, une nouvelle routine, l’école de la vie m’attendais et m’ouvrait ses bras, je n’avais plus qu’à me lancer. My God ce que ce premier pas fut difficile ! Je remercie encore mon ami Jean, sans qui je serais sûrement encore en train de tourner en rond chez lui, me posant mille et une question, me laissant envahir par l’inquiétude, le doute et la peur… Cet ami a réussi à me faire mettre mes basket, un tee shirt convenable, mon sac sur le dos et c’est comme s’il avait ouvert la porte de chez lui et je le vois presque me pousser dehors avec un coup de pied aux fesses ^^

Et je l’en remercie tellement.

Le premier pas est toujours le plus compliqué. Le reste, ça coule de source.

L’inconnu, ce terrible inconnu qui me faisait trembler me fascine aujourd’hui.

Du coup, sans vous faire un compte rendu détaillé, voici un bref rendu, en image, parce que quand même, c’est plus sympa !

14224942_10209700086406519_2761922380089560153_n

Jour 1 à 11: Départ de Montpellier, direction le chemin de St Jacques de Compostelle, car pour se lancer dans l’arrière pays et découvrir des coins sympa sans risquer de se perdre étant seule, le chemin est le meilleur des départs. Grâce à ces balises et les rencontres qu’on peut y faire, il n’y a aucun risque. N’ayant jamais vraiment aimé marcher et sans avoir une once d’amour en moi pour la rando, je me suis étonnée moi-même de parcourir pas après pas, tout ces kilomètres et de voir défiler devant moi tout ces paysages, d’une diversité et d’une beauté sans égale ! 14142022_10209730661610880_3174707409771106616_n

Tant de villages et de hameaux traversés, de personnes croisées, qui m’ont aidé ou simplement encouragé, puis des rencontres plus fortes, des compagnons de
route, comme ces 3 jours passés avec cette incroyable Jenny, qui m’a tant transmis.14212725_10209751789099054_1957356882137439538_n


« Le chemin donne toujours »

Cet enseignement précieux et sacré se vérifie encore et toujours, de par diverses formes, que j’ai encore expérimenté il y a 3 jours de cela. Je ne crois plus au hasard et j’en ai la preuve plus que flagrante à chaque fois que la vie, aussi malicieuse et mystérieuse qu’elle est, nous réserve un lot de surprises et de morales, certains les appelleront des leçons de vie, moi j’appelle ça le destin. Il faut passer par certaines choses pour comprendre mieux la vie et pour pouvoir avancer au mieux sur mon chemin à moi.

14222133_10209752129587566_8213639525038667838_n

Jour 12 à 15: Après avoir marché de Montpellier à Castres, j’ai décidé de faire une pause bien mérité et de monter en Dordogne pour rejoindre les hippies pour un rassemblement dans la nature. Avant cela j’ai passé un p’tit week-end chez une pote à Albi en mode confort ultime avec lit douillet, chaud et confortable, ce qui change de la tente de camping, devant le livre V de Kaamelott, certes pas le plus joyeux pour des retrouvailles mais mon préféré, sooo… 😀

Une fois bien reposée, ressourcée et prête à repartir sur les routes, j’ai tenté l’expérience du pouce sur la route pour rejoindre les hippies. Et je dois vous dire que c’était génial ! J’ai eu la chance de ne pas attendre plus d’une heure entre chaque voiture, mais bien mois de 10 minutes, parfois même instantanément 😀 ! De rencontres en rencontres, je me suis retrouvé à Sarlat, ville emprunt d’un souvenir particulier pour moi. Apres ça et deux autres voitures plus tard, me voila sur le chemin, à suivre les signes pour trouver le lieu du rassemblement. Sur la route, je croise deux nanas, on s’est reconnus sans se connaitre, captant tout de suite qu’on se rendait au même endroit. Excitation et mélange d’émotions en voyant qu’on arrivait, je ne saurais décrire précisément mon état, mais c’était bouleversant !

Jour J du Rainbow: L’arrivée dans ce monde inconnu et qui m’appelait depuis un long moment fut pleine d’émotion et de ressentiment en tout genre… Surtout que notre arrivée est tombé au même moment que le Food Circle, l’heure du repas de « midi ». Une vrai cérémonie se met en place, simplement et harmonieusement, dans le sourire et la joie, l’amour et la bienveillance. Un cercle humain se forme autour du Feu Sacré et les chants fusent, tous plus beaux les uns que les autres, des bisous tournent dans le cercle, tout est si simple mais déconcertant pour moi, découvrant tout ça avec mon point de vue débarquant fraîchement de la ville. Une fois les chants finis, un superbe Om retenti, une véritable connexion traverse le cercle… Puis les mains se lèvent, se rejoignent en prière selon l’appartenance à la croyance de chacun, puis on remercie Mère Nature en la saluant. La première fois, cela m’a dérangé, ayant la vision négative de la prière de religion et tout ce qui en découle de mal. Mais finalement ce geste coule de source et c’est devenu mon moment sacré à moi au fil des jours. Car oui, je me suis totalement reconnecté à la nature durant mon séjour là-bas. Je me suis épanouie chaque jour un peu plus, allant de mieux en mieux chaque matin, rayonnant de plus en plus selon les dire des autres.

Là-bas, c’est le retour aux sources, le retour à la vie simple et naturelle, sans notion de temps, d’heure et de contrainte. Chacun est libre, on vit au rythme des repas, entre chacun d’eux, on exploite selon les envies et les signes ce qu’on veut. C’est ainsi que je me suis retrouvé à pousser ma créativité au top en testant chaque instrument de musique se présentant à moi, en développant mon savoir faire avec la balle de contact, en apprenant à faire des Ojos de Dio, des bracelet de toutes sorte, des attrapes rêves, etc…

14463066_10209980776623599_223428634398032798_n
La rivière qui nous accueillait 🙂

Chacun est là pour une raison spéciale, j’ai eu plusieurs messagers sur ma route qui m’ont appris plein de choses, qui ont aidés par leur mots simple mais puissant à débloquer des choses en moi, apportant ainsi des réponses que je n’espérais plus avoir, les attendant depuis tant de temps. Je me suis trouvé là-bas et j’ai reçu tant d’enseignement, vécu tant de choses, en bien comme en mal que je ne peux qu’avancer au mieux sur mon chemin.

C’est d’ailleurs ainsi que le jour du départ est arrivé bien trop vite à mon goût, mais j’en suis reparti riche de tellement de choses, et elles ne me quittent pas, ces choses. Elles tournent là, autour de moi, dans ma tête, se bousculant parmi mes pensées, m’aidant à être mieux, car mon voyage intérieur est aussi en route.

J’ai conscience que tout cela puisse paraître bizarre ou totalement loufoque pour certains, c’est encore flou pour moi, tellement cette expérience est forte. Je suis connecté à cette Famille, j’ai hâte de les retrouver et en attendant je continu à trier, analyser, comprendre tout ce que j’ai vécu là-bas, pour en tirer les meilleures leçons. Si cela en intéresse certains d’entre vous, je pourrais faire un article spécial Rainbow.. Mais vous savez, ce genre de choses fait partie de celles que l’on doit vivre pour les comprendre réellement.

Jour je-ne-sais-plus-combien: A force de vivre Ici et Maintenant, j’en ai perdu la notion du temps et finalement ça importe peu, ça libère même, surtout en voyage où le temps n’existe plus. La reconnexion avec la réalité fut lente et douloureuse, en témoigne un méga fou rire pris avec une sista dans un hypermarché où nos cerveaux ont totalement disjonctés face à cette abondance de bouffe industrielle, ce choix immense et ces cartons de toutes les couleurs, ce sol blanc, ces néons aveuglant au dessus de nos têtes et ces gens, dont les regards nous faisait plus que rire. J’ose imaginer leur pensées en nous voyant, bande de hippies, sale et puant, pieds nus pour un, des plumes dans les cheveux pour d’autres, en poncho pour moi, mais tous heureux, avec un big smile et détonnant totalement avec le décor, pris d’un fou rire incontrôlable, ayant même fait un mini cercle autour de nos paniers de courses x) La plus choquée à été, je pense, la caissière quand, au milieu de cette bande de va nus-pied, je sors naturellement cette petite carte magique qui nous a permis de partir avec nos courses… Puis on passe deux jours à dix dans une maison chez le brother qui nous a naturellement accueillis chez lui, transformant sa maison en camp de hippie ^^ Mais quel moment…

Vint vite le moment de reprendre ma route, après des derniers câlins émouvant, je retends le pouce au bord de la route, direction maison de Papy-Mamy ❤ Encore une fois cette journée de stop s’est révélée très intéressante, avec une rencontre hors du commun, on était juste.. connecté. Je me rend d’ailleurs compte que j’ai activé la corde sensible de la connexion en moi, car depuis il m’arrive tout plein de petites choses dans ce sens et je dois dire que j’adore ça !

Depuis ce jour: Après avoir été rendre visite et m’être ressourcée chez mes racines, je reprend la route direction Poitiers, pensant être sur le chemin de St Jacques, le remontant depuis Saintes. Le premier jour fut compliqué, comme si le chemin ne voulait pas de moi, je ne voyais pas encore les signes ou bien les ignorais. Le soir j’ai établi mon camp dans une foret bien accueillante où j’ai fait mon feu comme une grande, fière de mon apprentissage acquis durant mon séjour au rainbow. Première nuit seule pour de vrai dans la nature, et j’en suis pas peu fière 🙂

72a307430c6954c2d6ab7cbb4436cd86
Mon p’tit camp tout mignon 🙂 

 

 Le lendemain, une marche de plus de 20km m’a mené jusqu’au village particulier de St Sauvant, ou j’y ai fait une des plus belles rencontres, avec ce couple qui m’a accueilli et hébergé pour la nuit, avec qui j’ai eu une connexion très intenses qui nous a chamboulé tellement c’était intense et inhabituel. Cette journée était d’ailleurs totalement folle, je suis passée par tout les état émotionnel. Mais une bonne nuit de sommeil est souvent la solution remède à tout chamboulement, histoire de tout bien remettre en place !

Le lendemain, la solution était évidente, je n’ai pas ma place sur le chemin, je dois continuer à faire le tour de la famille, car je me suis rendu compte que je n’était pas sur le bon GR, celui sur lequel je marchais depuis 2 jours me portais vers Lyon et non à Poitiers. C’est donc naturellement que j’ai retendu le pouce et que j’arrivais 2h plus tard dans ma ville de naissance, pour passer du temps avec ces personnes qui font parti de ma famille, de mon patrimoine et qui font celle que je suis aujourd’hui. Puis ça fait du bien de reconnecter avec ses sources.

Voila actuellement où j’en suis, en visite de la famille. Pour la suite, j’ai tout plein d’idée et de directions, mais ce ne sont que des projections dans le futur. Ce que j’ai appris pour l’instant c’est que quand je me projette, le chemin me fait arriver à l’exact opposé, donc je me laisse porter par l’aventure, ayant maintenant confiance en moi et en l’inconnu ! 🙂

Car chaque jour apporte son lot de folie, chaque jour est un voyage, ce voyage est fait de détail mais chaque détail marque ce voyage un peu fou.

Le plus fou, c’est qu’il ne fait que commencer 😉

84cee2492f1e0355bc4364a27d45222e
Quoi de plus simple, beau et puissant ? 

A très bientôt pour de nouvelles aventures, en attendant…

Take Care.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lexy sur les routes ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s