Art·La vie de Lexy

Plongée nocturne au Musée des Arts.

Hier soir, j’ai voyagé. Et j’en ai pris plein les sens !

En effet, au Musée Fabre de Montpellier hier, se tenait de 20h à minuit la nocturne étudiante, édition 2016. Je ne pouvais rater ça, passionnée que je suis.

Et dès l’arrivée, j’étais déjà transporté ailleurs, dans un monde à part, un peu étrange, expérimental, mais surtout fascinant et enivrant de couleur, de sons, d’odeur et de beauté.

Plus d’une centaine d’étudiants ont envahi et investi les lieux pour nous transmettre leur art, nous communiquer leur passion, nous faire vivre dans un autre temps, dans d’autres lieux.

C’est ainsi que j’ai pu m’immerger totalement dans certaines œuvres grâce au talent de certains qui ont composés des expériences musicales, se basant sur l’œuvre, pour tenter de raconter son histoire. Et c’était génial ! J’ai donc assisté  la chute de cet ange, ressentant tellement de sensation grâce à cette musique qui s’emparait de moi et au regard de cet ange.

l-ange-dechu-1847-alexandre-cabanel
L’ange déchu d’Alexandre Cabanel

Et le voyage ne faisait que commencer. Dans chaque pièce, je découvrais un nouvel atelier, un nouvel univers… Ici et là, des groupes de jeunes étaient rassemblés autour de jeux de société crée spécialement pour l’occasion par les étudiants d’Art.

Et partout, des tableaux qui retracent l’histoire chronologique des arts picturaux. Et devant ces œuvres, d’autres tableaux, animés cette fois. Du parfum, de la musique, de la danse, de la musique classique, des scènes de théâtre, des reconstitutions…

Je me promenais à travers la foule et au milieu des œuvres, parfois je restais simplement là, devant un tableau, frappée par sa beauté et sa puissance, ou bien simplement admirative et heureuse de retrouver un de mes tableaux préférés.

venus_cu
Vénus et Cupidon d’Alessandro Allori

Et là, les violons se font entendre. Je m’approche d’une salle haute et magnifiquement décoré, et devant l’immense scène religieuse se tenait quatre violoniste avec un talent fou, et c’était reparti pour un nouveau voyage, qui m’a pris aux tripes cette fois.

Les applaudissement pleuvent, c’est maintenant au tour des trompettes. Une ovation.

C’est devant la pâle copie (snif) du Jugement Dernier de Michel-Ange que mon odorat en a lui aussi pris plein le… nez. Un parfum à sentir, et instantanément, un autre voyage, tout aussi différent. Une odeur boisé, fumée, musqué m’enivre, celle des flammes de l’enfer. Parfum élaboré en inspiration au tableau, avec des notes fleuri, me raconte t-elle, e d’autres plus fortes pour les différents niveaux du tableau. J’ai beau eu chercher, moi je ne sentais rien d’autre que le boisée, alors que ma pote était en plein champ de fleur. Analyse intéressante à psycho-méditer aha x).

Et déjà, la fin approche, les salles se vides, je me retrouve seule dans la galerie des colonnes, cette salle immense aux tableaux immenses et splendides, entouré par ces colonnes et tout ce rouge… Oui, je suis ailleurs, et mon dieu c’que ça fait du bien.

Se perdre ainsi, quelques heures durant, ne vivre que de sensations et d’émotions, se transporter parmi les œuvres, les faire prendre vie, simplement, se vider la tête et ne penser à rien d’autre qu’à la beauté et au talent de ces génies d’autrefois, c’est juste… Indescriptible.

Même que j’ai participé à un tableau vivant, si c’est pas beau, ça 😀 !

musee-fabre-2
Galerie des Colonnes, Musée Fabre

Je suis carrément prête à repartir pour un autre voyage. Et j’ai surtout envie de remercier  tout ceux qui ont fait en sorte de nous offrir cette splendide nuit au cœur des Arts, bravo et merci à tous !

A bientôt, pour un nouveau voyage.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Plongée nocturne au Musée des Arts. »

  1. Il y a plusieurs années j’ai visité le Louvre lors des nocturnes. Il y avait un peu de monde forcément, mais moins qu’en pleine journée d’affluence typique…
    J’aime les musées. De nuit ils sont encore plus attirants et passionnants.
    Alors j’imagine bien ce que tu as ressenti avec cette immersion et les animations-activités mises en place.

    Un de mes plus grand rêve ce serait un peu comme dans les  » Night at the Museum « .
    Rester enfermée les nuits dans les plus grands musées internationaux… 💜 je suis sûre qu’à la seule lueur d’une lampe torche ou frontale, certaines œuvres se révèleraient autrement et s’apprécieraient différemment 💕…

    J'aime

    1. C’est marrant j’ai la même envie, me retrouver seule dans un musée avec juste les oeuvres des plus grands rien que pour moi, à me livrer leur secret :p
      Je suis ravie d’avoir suffisamment fait passer pour comprendre la magie de cette nuit 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s