Bouquins·La vie de Lexy

J’adore fouiller dans les caisses d’occas’ !

403a6d2dcec795014df30f9c5c2e4220

Parfois, je ne peux m’empêcher de penser que la vie fait plutôt bien les choses. Pensant être en retard pour ma séance de ciné, il se trouve que ma mémoire m’avait joué un mauvais tour, étant en avance d’une heure finalement. Ma place maintenant en main, je prends alors le temps de flâner dans le centre de Montpell’, essayant de pratiquer la pleine conscience.

Il se trouve qu’à côté du ciné, il y a un paradis pour geek fauché !

Alors, c’est avec un grand plaisir que je m’approche tranquillement de la vingtaine de caisse rangés les unes à côtés des autres. J’ai toujours adoré ce p’tit plaisir sauvage de fouiller dans ces caisses pleines de bouquins inconnus et à très bas prix. Faire glisser chaque bouquins sous mes doigts pour lire le titre et mater la couverture, tomber sur des romans très vieux, aux feuilles jaunies, passées, usées par un nombre indéterminé de lectures, ayant sûrement dû passer de mains en mains avant de finir ici, entre les miennes. Cette sensation particulière, cette concentration sur chaque bouquin, pour essayer, espérer trouver le coup de cœur, le trésor inattendu. Retomber sur un bouquin lu et adoré, plus jeune, un sourire attendri aux lèvres, me revoyant plongée dans cette aventure. Et la surprise de découvrir, quelques caisses plus loin sa suite. Une suite un peu oubliée, pour avoir finalement quasi disparu de ma mémoire, qui se trouvait maintenant face à moi. En très bon état, coûtant l’euro symbolique. Sans hésitation, je me dirige vers la caisse, et repart avec mon trésor en poche, satisfaite et fière de moi.

C’est une fois installé dans ce fauteuil rouge, dans l’attente du lancement de la pellicule tant attendu que je me plonge dans les premières pages. Et c’est un pur délice. C’est prometteur d’une nouvelle aventure tout aussi épique. Mais déjà le noir tombe. Frustré, je range le livre dans mon sac me promettant de le dévorer très vite. De retrouver Tomek et Hannah, de retourner dans la Forêt de l’Oubli, chez les drôles de Parfumeurs…

Hier, en fouillant dans des caisses de bouquins, j’suis tombé sur un trésor.

Une machine à remonter le temps, pour raconter la suite d’une histoire à la jeune moi.

Une de ses histoire préférés.

Il n’y a pas à dire, j’adore fouiller dans les caisses d’occas’ !

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « J’adore fouiller dans les caisses d’occas’ ! »

    1. Héhé, je l’ignorais aussi, d’où ma surprise de tomber dessus.
      Mais ouiii, il était super ce p’tit roman ! En tout cas, son aventure me faisait rêver, j’espère en retrouver une petite part dans cette suite !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s