L'histoire du dimanche

#L’histoire du Dimanche.

Une idée vient de me traverser l’esprit en ce beau dimanche ensoleillé, et si je vous racontais une histoire ? Comme mon aventure Italienne par exemple.

Je suis parti vivre dans la belle ville de Sienne il y a bientôt deux ans de ça. Maintenant que je suis guérie de ma dépression post-erasmus, je peux vous raconter cette aventure géniale d’un œil différent que ce que j’ai pu écrire sur mon blog prévu à cet effet.

(J’offre un cookie au premier qui trouve la référence 😀 )

10336696_10203726084980217_5972932175153598149_nJe commencerais par vous parler du lieu (et surtout de sa vue) qui était mon endroit fétiche où j’aimais aller me poser et m’imprégner un max de cet vue, de cet air siennois, de ma chance d’être là, observer les oiseaux contourner les nuages, admirer le soleil qui apparaissait et disparaissait derrière les formes de la ville qui se découpaient dans l’horizon. Ouep, pas de doute, j’étais très bien là-bas.

Et le même endroit, illuminé par le soleil ne laissait carrément pas indifférent non plus, voyez par vous même..
1383114_10203045011913816_929530247_n

Autres que des vues à couper le souffle, Sienne est un lieu magique, une sorte de machine à remonter le temps. Car là bas, très peu de preuve de la mondialisation, le centre ville est d’époque, les voitures n’y circulent pas, les routes sont des avenues de pavés et qu’il est bon de se promener au travers des marchand de spécialités italiennes toutes plus bonnes les unes que les autres !  Sans oublier cette odeur puissante et enivrante des caffè « all’italiana », dont je raffole tellement que je pourrais en boire à toute heure du jour et de la nuit !

Et même que le café de la Feltrinelli est encore plus savoureux avec un bon bouquin !
Et même que le café de la Feltrinelli est encore plus savoureux avec un bon bouquin ! 

Et puis je pourrais également vous parler des superbes pizzas que je mangeais là-bas, ou bien de mon super coiffeur avec qui un feeling de ouf s’est crée, où même de ce petit asiat’ qui faisait des merveilles quand je revenais de la boxe, trop crevée pour même penser à l’idée de me mettre à cuisiner. Tout comme je pourrais vous décrire mon coup de coeur pour la bibliothèque centrale, qui s’enfonçait, tel un serpent, sous les profondeur de la ville, tout en voûte et brique apparentes. Ou même de cette place, repère et lieu de rendez-vous incontournable, mon corps a épousé ses pavés plus d’une bonne centaine d’heure, à profiter du soleil, des cris des bambini qui courraient après les pigeons, des airs de guitare qui me parvenait de ci, de là… Cette piazza del Campo, dominée par sa fameuse tour della Mangia, qui, grande dame de la ville, veille sur nous et nous protège au creux de ses bras nous encerclant. piazzaDelCampo

Et puis, cette place, c’est surtout le lieu incontournable pour suivre le Palio !
Mais je vous raconterais cette histoire là une prochaine fois 🙂

Bon dimanche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s